L‘ État Islamique a annoncé que durant le jeûne du Ramadan il y aurait des attentats un peu partout dans le monde. Ils se sont déroulés à Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, à Sousse en Tunisie au Koweït et en Somalie. Le terrorisme est omniprésent ce qui est plus qu’inquiétant. L’IS essaie d’étendre son pouvoir et réussi à le faire, que ce soit en Syrie, en Irak ou en Libye. Face à ce fléau nous sommes impuissants. Ce qui s’est passé en Isère, où un homme a été décapité et où il y a eu tentative de faire exploser toute une usine, démontre que ces actes sont menés individuellement. Très souvent il n’y a pas de coordination internationale, ce qui rend très difficile toutes tentatives pour éviter des catastrophes. Des cellules agissant seules, sans l’appui logistique de l’IS ou d‘ Al Qaida. Lutter contre de soi-disant combattants solitaires est aussi vain que de chercher une épingle dans une meule de foin. La seule solution pour pouvoir freiner cette ardeur meurtrière serait de mettre tous les peuples sous écoute. Une utopie et du point de vue de l’éthique tout à fait contestable. Toujours avoir big brother dans le dos ne correspond pas aux valeurs de la démocratie. C’est son érosion ! C’est justement là que veulent en arriver les Islamistes. Il ne faut pas se faire d’illusions, nous nous trouvons en pleine guerre, une guerre sans troupes et officiers. L’ennemi ne porte pas d’uniforme. Il peut être le voisin, l’ami de longue date. C’est ce qui rend le terrorisme si redoutable.

Les gouvernements peuvent signaler de temps à autre des succès, mais ils sont aléatoires. Des bombes peuvent éclater à tous moments et ceci dans des endroits où on ne s’y attend pas. Des hommes armés peuvent surgir sur une plage comme à Sousse et faire un carnage. Cela démontre que la prévention est aussi contestable que celle avant des séismes. Il faut se faire une raison : le terrorisme peut frapper tout le monde et partout. Qui aurait-il à faire ? Encourager la délation ? Installer encore plus de caméras dans les rues et à la campagne ? Suivre chacun grâce aux portables ? Comme je l’ai dit, cela ne servira pas à grand chose. Essayer d’intégrer encore plus les minorités ? J’en suis partisan ! Leur donner des droits spéciaux ? Cela serait tout à fait contestable et aurait l’effet d’un boomerang. Les autochtones se révolteraient et provoqueraient des ratonnades. Comme nous pouvons l’observer, l’intolérance, le racisme et l’exclusion gagnent de plus en plus de terrain. Le risque de guerres civiles ne peut pas être écarté. Les tensions augmentent et risquent d’envenimer toute notre société. Cette évolution n’est pas la première dans l’histoire. Prenons pour exemple les guerres de religions. Elles ont dévasté tout le continent. Après 30 ans de conflits, plus que des ruines et des peuples décimés. Cela s’est déroulé au 17ême siècle. Si cela continue nous en arriverons là. Tout le monde se barricadera. Un repli sur soi-même qui ne correspond aucunement aux visées du 21ème siècle ! Vivre constamment dans la crainte ne peut qu’avoir des retombées néfastes sur notre évolution. Le terrorisme est un virus qui est en voie de nous paralyser. Même si nous avons peur, il est indispensable que nous ne soumettions pas à ce chantage. La seule réponse est de continuer à vivre normalement. Je crains que cela ne soit pas possible.

pm

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/06/26/un-mort-et-plusieurs-blesses-dans-un-attentat-en-isere_4662489_3224.html

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *