Pour un homme croyant comme moi, une déclaration provocatrice. Lorsque la religion se mêle de la politique quotidienne, elle engendre des drames. L’attentat contre une synagogue à Jérusalem a fait six victimes : cinq juifs, deux musulmans. Et cela ne s’arrêtera pas là. Il est désespérant de voir à quel point les religions monothéistes s’entre-déchirent. N’avons-nous pas le même Dieu ? Tout ne repose pas sur l’Ancien Testament ? Théologiquement l’histoire des religions est parsemée de tueries, de viols. Pourtant les écritures préconisent tout autre chose. C’est-là que la nature de l’homme présente son vrai visage. Comme un rapace il cherche à faire valoir ses droits matériels ou politiques. Mais il va un pas plus loin que le monde animal en essayant à l’aide d’une philosophie dénaturée de justifier sa violence. Il est évident que dans le cas qui nous concerne, l’État Hébreux répondra par la force à cet attentat. Ce qui amènera une réplique de la part du Hamas. La preuve que l’engrenage de l’horreur ne s’arrêtera pas là. La Guerre de Trente ans a vu son terme, parce que l’Europe toute entière a été dévastée. Faut-il en arriver là ? Les religions, au lieu de calmer le jeu, attisent les flammes. Les crimes de l’État Islamique en sont une preuve. Ce qui se passe-là n’est pas du domaine de la raison. Tout homme politique éclairé sait parfaitement que cela ne peut être que du court terme. Le but recherché par les djihadistes ne pourra pas être réalisé dans ces conditions. N’aurait-il pas pour but de donner au Coran toute sa valeur ? On en est loin ! Cela ne peut pas se passer à l’aide de la terreur. La plupart des fous de Dieu ne connaissent pas les écritures et semblent être à côté de la plaque. Leur religion est la violence, le meurtre légalisé. Une telle attitude est une constante dans l’histoire des religions. Ce qui s’est passé pendant les Croisades ou sous l’Inquisition n’a rien de très charitable. Nous sommes à des lieues de l’évangile lorsque des sorcières ont été brûlées sur des bûchés. C’est aussi horrible que d’égorger des femmes, des enfants et des hommes. Tout en critiquant de manière véhémente ce qui se passe en Syrie et en Irak, il ne s’agirait pas d’oublier que la Chrétienté a laissé une trace sanglante au cours de l’histoire. Les religions retrouveront seulement leurs droits, lorsqu’elles placeront l’éthique au premier plan. On en est loin !

pm

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/11/18/attaque-dans-une-synagogue-de-jerusalem_4524963_3218.html

Pierre Mathias

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.