C’est ce qu’ils ont fait comme le prétendent les américains. D’après eux ils ont bombardé les troupes ukrainiennes depuis le territoire russe. Ce qui implique aussi une accusation à peine voilée, qu’ils auraient pu abattre l’avion de ligne malaisien. Est-ce erroné ? Est-ce exact ? Personne est en mesure de le dire affirmativement. C’est bien cela qui me met mal à l’aise. Je suis le dernier à courber l’échine, mais je suis en droit de me demander comment sortir de l’ornière. L’histoire a démontré que le laxisme n’était pas la meilleure solution, qu’il était nécessaire d’annoncer la couleur. Je me permets de douter que les mesures punitives envers la Russie feront évoluer les chose en direction de la paix. Pour l’instant elles ressemblent plutôt à des dragons en papier mâchés. On sent que ces actions dérangent ceux qui les émettent. On veut certes marquer sa réprobation, mais sans trop déranger. Vladimir Poutine l’a bien remarqué et essaie de constater jusqu’où il peut aller. C’est diablement dangereux ! Le meilleur moyen d’arriver à un point de non-retour. C’est la raison pour laquelle je souhaite qu’une conférence internationale cherchent des solutions. Pas en déminant un seul conflit ! Il s’agit de dresser un plan d’avenir insérant la Russie dans l’Europe de demain. Ce sera le seul moyen de limiter les aspirations hégémoniques d’un pays souffrant d’un complexe d’infériorité.

pm

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/07/28/ukraine-les-etats-unis-publient-la-preuve-de-l-appui-militaire-russe-aux-separatistes_4463640_3214.html

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *