Ouf, les élections sont passées ! Maintenant il s’agit de se mettre au travail. Le Président Macron a la majorité absolue à l’Assemblée Nationale et n’aura pas de mal à faire passer ses réformes. C’est-ce que les électeurs attendent maintenant de lui. Je suis rassuré, pas de raz-de-marée LREM ce qui aurait faussé la donne ! L’opposition, tout en étant faible, pourra néanmoins se faire entendre, ce qui est bon pour la démocratie. Le plus grand perdant est le PS avec seulement 29 sièges. Ce parti est totalement sinistré et il est douteux qu’il puisse un jour se remettre. Ses voix se sont reportées sur Emmanuel Macron ou sur Jean-Luc Mélenchon. Parmi ceux qui restent, certains soutiendront le gouvernement, comme c’est aussi le cas avec le PR et ses alliés. Il serait tout à fait envisageable qu’il y ait là aussi une scission. Le FN avec ses huit députés, même s’ils ne correspondent pas au nombre de citoyens qui partagent leur idéologie néfaste, ne restera pas sous silence au parlement. Que dire de tout cela ? Malgré une abstention record, les Français ont apporté un correctif aux prognostiques par rapport aux sondages après le premier tour. Je salue cette attitude et pars du principe que des débats démocratiques doivent avoir lieu. Pour le Président c’est une bonne chance, qu’il n’y ait pas un parti plus ou moins unique au Palais Bourbon. Il sera obligé de tenir compte des autres opinions particulièrement dans une réforme-phare comme celle du travail et ceci même s’il a le pouvoir de faire tout passer. Il serait de son intérêt, qu’il ne méprise pas les élus qui ne partagent pas ses idées. Comme j’ai loisir de l’observer, telle ne sera pas intention. Dans la situation précaire dans laquelle se trouve le pays, il serait indispensable que la population se serre les coudes lorsqu’il s’agit de l’intérêt de la nation tout entière. Weiterlesen…